CONSTATS

Manque de reconnaîssance des besoins visuels d'éclairement

L'éclairage et ses conséquences sur le confort, la sécurité et la santé.

Ne pas négliger esthétisme, image et valorisation

L'éclairage comme outil de communication et merchandising.

Identifier les installations énergivores

ainsi que les méthodes de maintenance couteûses.

AAA

Politique d'achat à préciser

notamment pour inclure une notion de développement durable.

TourEt pourtant... l'éclairage une part significative de la facture d'électricité

 

Enjeux

La fonction première d'un éclairage artificiel performant, avant même de parler de consommation d'énergie ou de valorisation, consiste à éclairer une activitée.

Or, le manque de reconnaissance des besoins visuels d'éclairement est trés souvent constaté au sein des lieux de travail. Une récente enquète menée par le CEREN confirme de manière chiffrée et sans ambiguîté les déclarations du monde de la médecine du travail.

Au delà de son aspect fonctionnel, l'éclairage s'utilise aussi come un outil de communication et merchandising. Les pratiques dans ce domaine tendent à montrer que l'esthétisme des équipements, l'image véhiculée par l'ambiance lumineuse et même la valorisation de points d'intérêts restent à travailler.

Il convient aussi de s'intéresser à l'éfficacité énergétique du parc ainsi qu'aux méthodes de maintenance utilisées. L'éclairage représente jusqu'à 48% de la facture d'électricité! D'autre part, les politiques d'achat sous-représentent souvent le respect de la législation et l'aspect développement durable.

1er constat